Imprimer

 Un pot à foie gras en porcelaine

ImageImage
Pot cylindrique - Terre carmélite- marque c 01.                       Détail d'une prise latérale
On fait remonter l'histoire du foie gras à l'Ancienne Égypte. Cependant si des fresques attestent que les égyptiens gavaient des volatiles dont des oies, rien ne prouve qu'ils en aient mangé les foies. Cette pratique du gavage semble avoir existé dans tout le bassin méditerranéen et avoir


été introduite en Europe par les juifs qui, ne pouvant cuisiner avec du saindoux ou cuire de la viande avec du beurre, gavaient des volailles pour obtenir de la graisse qu'ils utilisaient pour la cuisine et les conserves de viandes. A l'origine, le gavage se faisait avec des figues, on leurs substituera le maïs bien plus tard (cette plante est originaire d'Amérique centrale et n'est arrivée en Europe qu'à la fin du 15e siècle).
 
 
Pot nouvelle forme haute - marque - I 16A

Image
 
Image
 

En France, l'Alsace et le Béarn se disputent la paternité de la recette. Mais c'est à l'invention de la "conserve" par Nicolas Appert que l'on doit la vulgarisation du foie gras. Puisque nous parlons de pots produits à Sarreguemines et destinés à la conservation de foie gras il est intéressant de remarquer qu'en 1810 c'est le Comte de Montalivet (né à Sarreguemines le 5 juillet 1766) alors Ministre de l'Intérieur de l'Empire et ancien Gouverneur Militaire de Sarreguemines qui lui accorda une somme de 12.000fr en récompense de ses recherches.


En fait il semble bien que Sarreguemines n'ait jamais fabriqué de récipients spécifiquement destinés à la conservation des foies gras. C'est à la suite de commandes par des producteurs de foies gras strasbourgeois de récipients  personnalisés fait à partir de pots à pâtés que l'on a pris l'habitude d'appeler "pot à foie gras" ce qui n'est en fait qu'un "pot à pâté".

Image

Image
Image

L'étude des catalogues anciens et des planches plus récentes nous
montre des pots à pâtés de forme cylindrique, de 
forme cylindrique à anses, forme haute ou encore de forme basse. Quelle que soit leur dénomination, ces pots sont tous cylindriques. Les récipients de formes ovales ou autres, avec ou sans couvercle portent  le nom de "moules à pâtés".
Ces productions sont en terre carmélite ou en terre à feu. Vers les années 1930, les pots en terre seront remplacés par des pots en faïence de forme dite "nouvelle forme haute" qui ont été produits jusqu'à la fermeture des usines sarregueminoises avec ou sans décors imprimés.



 

 

  

Notre coup de coeur !
 
 
Notre coup de cœur de décembre est lui un pot en porcelaine qui semble bien avoir été destiné à contenir des foies gras : il est cylindrique, ses anses sont constituées de deux cous d'oies noués. La prise du couvercle représente une oie. Il est en porcelaine dure d'un poids de 1105g, de 159mm de diamètre et de 128mm de haut pour le conteneur. Son poids total est de 1487g et sa hauteur de 195mm. Il est blanc, sans décoration et présente des imperfections dans la pâte. Il porte la marque I 14A et en creux le chiffre 3. 

 

Image

Image

Image

 
















 

Données techniques :
 
 
 Image
 

  Si des lecteurs connaissent d'autres pièces de ce genre nous leur serions très reconnaissants qu'ils nous les signalent.

Nicole Gauvin.